fake white yeezys:I am invested by the Socialist Party

Tephane Le Foll, now the former Minister of Agriculture, has no candidate from La République en Marche in front of him for the legislative elections.

The 4th constituency of the Sarthe is indeed part of the 149 constituencies that have not yet candidates from the movement of Emmanuel Macron.

The last candidates should be invested by next Wednesday. “I did not ask anything and I have nothing to do with it” reacted last night Stéphane le Foll. “The appointment system is the responsibility of the En Marche Inauguration Commission! I am invested by the Socialist Party. ”

Will there be a pro-Macron candidate in the 4th riding of Sarthe? Nothing is less sure. “We are not in the strategy of the opposition,” Stéphane Le Foll said in an interview with “Maine Libre” last Wednesday, saying he wanted to be “constructive” towards a future presidential majority “while keeping our identity.”

fake white yeezys:I am invested by the Socialist Party

Such a decision was made for Manuel Valls. Richard Ferrand, secretary general of the movement, indicated on Thursday that the former prime minister will not have a pro-Macron candidate in front of him.

téphane Le Foll, le désormais ex-ministre de l’Agriculture, n’a pas de candidat de La République en Marche face à lui pour les législatives.

La 4e circonscription de la Sarthe fait en effet partie des 149 circonscriptions qui n’ont pas encore de candidats issus du mouvement d’Emmanuel Macron.

Les derniers candidats devraient être investis d’ici à mercredi prochain. « Je n’ai rien demandé et je n’ai rien à y voir » a réagi hier soir Stéphane le Foll. « Le système de désignation des candidats est de la responsabilité de la commission d’investiture d’En Marche ! Moi, je suis investi par le Parti socialiste ».

Y aura-t-il un candidat pro-Macron dans la 4e circonscription de la Sarthe ? Rien n’est moins sûr. « Nous ne sommes pas dans la stratégie de l’opposition » a déclaré Stéphane Le Foll dans un entretien au « Maine Libre » mercredi dernier en indiquant vouloir être « constructif » envers une future majorité présidentielle « tout en gardant notre identité “.

Une telle décision a été prise pour Manuel Valls. Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement, indiquait en effet jeudi que l’ancien Premier ministre n’aura pas de candidat pro-Macron en face de lui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *