fake 350 yeezy boost: American or Japanese passports

Simply because we are sometimes tired of being Djibouti. Djibouti is a difficult country, politically speaking. How do we assert ourselves “Djibouti” when we know that 40 years after independence, the Djibouti population still lacks running water and access to basic medical care? It is to wonder whether independence has really served any purpose! The life of the people has not changed in 40 years, it can be said that it has even worsened for most of the population. I’m 52, I come from a poor family, but at the time I was able to study through a national education scholarship and go abroad to go to higher education. Unimaginable now. The young people leave the country today to flee from it, to get their pittance elsewhere. Even those who remain are disillusioned because this country is a family dictatorship, with a single and irremovable leader who makes all the decisions. Djiboutian history is tragic.

This Djibouti, which you described as an “inabouti country”, has nevertheless evolved considerably since independence. With all the soldiers of the world wishing to position their troops in Djibouti, do you feel that this country has now entered the movement of the world?

In a reflection we have in Dakar, Senegal, with intellectuals from all over the continent on the occasion of holding what we call “Workshops of thought”, we reflect on the place of the ” Africa in the world. Contemporary African thinkers like Felwine Sarr and Achille Mbembe tell us that if Africa is planetarized, the world also needs to become African. It is the same deficit that we see in Djibouti where, as you recall, the large and medium powers have come to establish their military bases, whereas we Djiboutians, we have all the trouble in the world to go abroad . Our passports do not have the same value as English, French, American or Japanese passports.

fake 350 yeezy boost: American or Japanese passports

Tout simplement parce qu’on est parfois fatigué d’être djiboutien. Djibouti est un pays difficile, politiquement parlant. Comment s’affirmer « Djiboutien » quand on sait que 40 ans après l’indépendance, la population djiboutienne n’a toujours pas l’eau courante, ni l’accès aux soins médicaux de base ? C’est à se demander si l’indépendance a vraiment servi à quelque chose! La vie des gens n’a pas changé en 40 ans, on peut dire qu’elle s’est même empirée pour l’essentiel de la population. J’ai 52 ans, je viens d’une famille pauvre, mais j’ai pu à l’époque faire des études grâce à une bourse de l’éducation nationale et partir à l’étranger pour faire des études supérieures, chose qui est inimaginable maintenant. Les jeunes quittent le pays aujourd’hui pour le fuir, pour aller chercher leur pitance ailleurs. Même ceux qui restent sont désabusés, car ce pays est une dictature familiale, avec un chef unique et inamovible qui prend toutes les décisions. L’histoire djiboutienne est tragique.

Ce Djibouti que vous aviez qualifié de « pays inabouti » a pourtant beaucoup évolué depuis l’indépendance. Avec tous les militaires du monde désireux de positionner leurs troupes à Djibouti, avez-vous l’impression que ce pays est aujourd’hui entré dans le mouvement du monde ?

Dans une réflexion que nous avons à Dakar, au Sénégal, avec des intellectuels venus de l’ensemble du continent à l’occasion de la tenue de ce que nous appelons « Les Ateliers de la pensée », nous réfléchissons à la place de l’Afrique dans le monde. Les penseurs africains contemporains comme Felwine Sarr ou Achille Mbembe nous disent que si l’Afrique s’est planétarisée, le monde aussi a besoin de s’africaniser. C’est ce même déficit qu’on constate à Djibouti où, comme vous le rappeliez, les grandes et moyennes puissances sont venues implanter leurs bases militaires, alors que nous les Djiboutiens, nous avons toutes les peines du monde pour aller à l’étranger. Nos passeports n’ont pas la même valeur que les passeports anglais, français, américains ou japonais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *